presse (en cours)

   
   

Entretien avec Emmanuèle Jawad, remue.net (à venir - av. 2016)

"Du récit vers le poème via l’image photographique et le document, les formes se multiplient éprouvant les liens narratifs
et graphiques au sein d’un remarquable récit d’aventures expérimental."
Emmanuèle Jawad pour libr-critique : A propos du déficit indispensable, avril 2016

Quels sont les trois livres dont tu ne te séparerais pour rien au monde ?
Clara Debailly :
Éloge de la folie d’Erasme, Plume d’Henri Michaux, F.aire L.a Feui||e (f.l.f) d’Anne Kawala, Jane Eyre de Charlotte Brönté, 
Et que les vers mangent le bœuf mort
 de Lydie Salvayre, Le vol d’Icare de Raymond Queneau, La Voici la voie silanXieuse de Ghérasim Luca…
Bref, trois livres c’est pas assez, je serais bien emmerdée si je devais aller vivre sur une île déserte. Quoique, je finirais probablement par en écrire.
Clara Debailly, rédactrice en chef adjointe du magazine Etapes pour pyramid editions - avril 2016

"I remember one reading with Anne Kawala at the Reykjavík Poetry Festival that was very simple, but still, better than sex!"
ONE IS A CROWD – ELias Knörr - sur crowd-literature.eu - mars 2016

" (...) Anne Kawala qui fait échafaude des constructions narratives subtilement mises en scène (...)"
Polyphonix : lectures et performances présentées par Michèle Métail, Rue 89 Strasbourg, janvier 2016

A propos de Praxys, interview de Natasha Rudolf, metteuse en scène, et les comédiennes amateures Agnès et Valentina,
TVM Est Parisien - nov. 2015


Le général instin, indépendance de la rue denoyez, Hugues Bazin, Recherche-action.fr, 2015


Revue Z, Tristan Hordé sur sitaudis.com, 2015
Revue Z, Emmanuèle Jawad, libr-critique, 2015

Le Printemps des poètes 2015, un temps fort autour de l’Insurrection Poétique !, addict-culture.com, 2015

Anne Kawala proposait un puzzle qu’on pourrait situer dans une pratique actuelle d’artistes employant l’écriture poétique,
ce qui engendre une manipulation plus libre de la langue, prise d’abord dans sa plasticité pour ensuite chercher du sens,
au contraire de ces poètes qui partent d’abord de l’écriture-sens pour lui chercher une forme. (...)
Jean-René Lassalle, à propos du Festival POEMA, sur poezibao - 2014

De la rose et du renard, leurs couleurs et odeurs d'Anne Kawala par Michaël Batallae, Le monde diplomatique, 2013
De la rose et du renard, leurs couleurs et odeurs d'Anne Kawala par Jean-Paul Gavard-Perret, sitaudis.com, 2012
De la rose et du renard, leurs couleurs et odeurs d'Anne Kawala par Emmanuèle Jawad,

Un fonds poésie et une résidence de poète dans une bibliothèque parisienne, Florence Trocmé, poezibao, 2008